La Caste des ténèbres

La Caste des ténèbres

1995 : Village de Kombakkam, sud-est de l'Inde.

Viresh est un dalit, un intouchable. À huit ans à peine, il comprend que son existence ne sera qu'un enfer pavé d'humiliations. Révolté par cette condition qu'il n'a pas choisi, désireux de s'affranchir d'une société régie par un système de caste archaïque et profondément inégalitaire, le jeune garçon apprendra bientôt ce qu'il en coûte de défier la volonté des Dieux.

Janvier 2020 : Paris. Un hiver poisseux et humide.

Le lieutenant Lucas Dorinel quitte sa Bretagne adoptive et prend le premier train pour Paris, deux ans après son départ forcé de la capitale. Réintégré au sein de la prestigieuse Brigade criminelle, il n'est pas encore parvenu au Bastion qu'une jeune femme se suicide sous ses yeux en se jetant tête la première sous les roues d'un bus.

Quelques heures plus tard, il est envoyé sur une scène de crime atroce au neuvième étage d'un HLM de Bondy : un homme retrouvé mort chez lui, les membres disloqués, mutilés, son corps écrasé au fond d'une malle par une force gigantesque.

L'appartement de la victime est plongé dans le noir, les ampoules dévissées de leurs culots.

Des forêts de bougies fondues accueillent les enquêteurs dans chaque pièce, comme s'ils exploraient la crypte oubliée d'un château.

Le plus étrange survient lorsque le légiste retrousse les lèvres du mort pour dévoiler des canines anormalement longues, sorties tout droit d'un film d'horreur.

Pour Lucas Dorinel et ses équipiers, ce sera le début d'un cauchemar interminable.