Femme de lettres anglaise, née le 16 décembre 1775 à Steventon, dans le Hampshire, dans une famille nombreuse de la gentry, la bonne société anglaise. Si ses premiers pas en littérature, demeurent dans le cercle familial, ses écrits trahissent très tôt, dès 1787, un esprit caustique face à la société dans laquelle elle vit. De 1811 à 1816, avec la parution de Sense and Sensibility (1811), Pride and Prejudice (1813), Mansfield Park (1814) et Emma (1816), elle connaît le succès.Jane ne cessera d’écrire jusqu’à sa mort prématurée due à la maladie, en 1817, à Winchester. La plupart de ses oeuvres ont été éditées de manière posthume.